Du changement, dans la continuité,

avec la nécessité d'adapter les parcours compte tenu de l'interdiction d'accès à la trace du saut d'Eau du Matouba